Les ravagé(e)s-Louise Mey

les ravagéés

Présentation

Andréa est une silhouette chancelante après un énième samedi soir alcoolisé. Ses amies ont prolongé la fête, les taxis ont déserté la place, le vide a empli l’espace et on a qu’une envie, ici et maintenant : faire passer le temps plus vite. Mais pas le choix. Il s’agit d’être pragmatique : mettre un pied devant l’autre, entendre le bruit de ses pas en triple exemplaire et trouver ça normal, fixer la lumière, un point de civilisation. Ne pas tomber.

Pourtant, cette nuit-là ne ressemble pas aux autres. La tête collée au bitume, dans l’urine et la poussière, Andréa a mal.

Alex est flic et mère célibataire. Elle officie aux crimes et délits sexuels d’un commissariat du nord de Paris. Chaque jour, elle voit défiler les plaintes pour viol, harcèlement, atteinte à la pudeur. L’ambiance est à l’anesthésie générale et il faut parfois lutter pour continuer à compatir. Ses parades pour éviter de sombrer : la bière, sa fille et les statistiques.

Sauf quand deux affaires viennent perturber la donne.

Mon avis

Une brigade spéciale, des flics de tous les jours, un quotidien souvent difficile et pourtant il faut tenir, sortir la tête de ces horreurs pour ne pas sombrer. Alex appartient à cette brigade, chaque jour elle se bat contre l’horreur humaine, chaque jour elle essaye de tenir bon pour sa fille qu’elle élève seule, en garde alternée. Comment rester debout? En construisant des murs tout autour de soi pour se protéger. Mais comment se protéger quand des agressions sont perpétrées, que des personnes disparaissent et que l’enquête n’aboutit pas et que les mois passent sans aucun résultat?

Nous partageons cette quête, ce périple dans l’horreur à travers le quotidien d’Alex et de ses coéquipiers. Une histoire au rythme soutenu, au suspense haletant. Les pages filent aussi vite que les mois de l’enquête. Le temps passe vite si vite que nous arrivons sans nous en rendre compte à la fin de l’histoire, avec un final surprenant et captivant.

Un livre qui se dévore, impossible de laisser les personnages, ils nous entrainent avec eux, nous sommes pris au piège comme toutes les victimes, nous devons faire face pour tenter de résoudre l’enquête. Une pure réussite, n’hésitez pas, vous ne serez pas déçu!

♥♥♥♥♥

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s