Le sacrifice des dames – Jean-Michel Delacomptée

sacrifice des dames

Présentation

Au début du XVIe siècle, les Ottomans menacent le royaume de Hongrie. Le comte Gabor, joueur d’échecs hors du commun, gouverne le comitat de Paks, une province imaginaire du royaume. Sa fille Judit, joueuse d’exception elle aussi, se désespère de l’apathie de son père face au péril turc. Elle voudrait le remplacer au plus vite. Sa mère, la comtesse Livia, nourrit une ambition semblable. Rivales, toutes deux se haïssent, pendant que Gabor passe ses journées à boire. Pour parvenir à ses fins, Judit trame un projet diabolique. Elle le mènera jusqu’au bout, sans peur et sans pitié. Alors naît sa légende.

Mon avis

Je remercie les Explorateurs de la rentrée littéraire d’Orange pour la découverte des romans de la rentrée littéraire. Tous les avis des Explorateurs sur http://www.lecteurs.com.

XVI ème siècle, Judit, fille du comte Gabor et de la comtesse Livia, n’a qu’une idée en tête : prendre la place de son père pour gouverner le comitat de Paks. Mais sa mère a la même ambition et toutes deux se haïssent.
Le comte Gabor est un grand joueur d’échecs et a transmis cette passion à sa fille qui est une joueuse de talent et suit la voie de son père.
Face au péril de sa patrie, Judit va tout mettre en œuvre pour mener à bien son projet et s’emparer du pouvoir.

A travers ce roman Jean-Michel Delacomptée nous plonge dans un univers baroque. Nous voyageons dans un autre temps, une autre époque. Le dépaysement est total. Ce dépaysement tient non seulement par l’histoire mais et surtout par le talent de l’auteur. Je suis admirative de ce dernier car j’ai vraiment eu l’impression de lire un récit du XVI ème siècle aussi bien par le vocabulaire que par la tournure des phrases. A aucun moment j’ai eu l’impression de lire un auteur contemporain. En revanche, les descriptions y sont nombreuses et très longues. Il y a énormément de détails qui nous sont donnés. Cela ralentit le rythme de lecture et j’ai donc eu régulièrement des difficultés à apprécier certains passages. Lors de la partie d’échecs plusieurs faits rendent ce passage difficile à lire : les descriptions des déplacements alourdissent énormément la lecture. De même les tenues des personnages présents à ce moment sont très très détaillées et donc très longues. Tout cela casse l’intrigue et fait perdre de l’intérêt à ce passage pourtant crucial de l’histoire.
Mon impression sur la lecture globale du roman est donc assez mitigée.L’histoire demeure tout de même intéressante car j’ai eu envie de terminer le livre pour savoir si Judit allait mener à terme son projet. Un certain suspense s’installe au fil des pages et c’est ceci qui permet de tenir le lecteur jusqu’au bout du roman. De plus le récit qui prend place dans une époque très éloignée de la notre permet de se plonger dans une autre façon de vivre, d’autres mœurs. J’ai eu l’impression de lire un roman historique car de nombreux détails m’ont donné la sensation d’être réels et non inventés par l’auteur.
Je dirai donc que ce roman est plutôt destiné à un public affectionnant les romans historiques car nous avons réellement la sensation d’en lire un, pour les autres pourquoi pas le découvrir car l’histoire est originale et cela permet de varier les lectures.

♥♥♥♥♥

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s