La petite ritournelle de l’horreur – Cécile Cabanac

Présentation

Derrière les murs se cachent les plus sombres des secrets…

Un appel au cœur de la nuit. Des gyrophares qui tournoient dans l’obscurité. Une vieille bâtisse à l’abandon. Quand la commandant Virginie Sevran arrive sur les lieux, les techniciens de l’identité judiciaire sont déjà à l’œuvre à l’intérieur. Ils font face à l’insoutenable. À la noirceur de l’âme humaine. Au cadavre d’une gamine dissimulé derrière une cloison que le nouveau propriétaire tentait d’abattre.
Là, au milieu de la campagne francilienne, le silence est oppressant. L’angoisse monte. Et, bientôt, les murs confient deux autres corps aux policiers. Deux autres enfants… Rapidement, la sidération laisse place à une enquête éprouvante. Certainement la plus sordide de toutes celles auxquelles la commandant et son binôme, Pierre Biolet, ont été confrontés durant leurs carrières. Une seule certitude, personne ne ressortira indemne de cette affaire…

Mon avis

Jamais Pio n’aurait pensé vivre un tel cauchemar en devenant propriétaire de cette maison. Il lui avait couté peu, elle allait lui permettre d’y accueillir sa femme, ses enfants et le bébé à naitre. Jamais les travaux n’auraient dû l’amener à une telle découverte.

L’auteur dans une intrigue écrite et distillée à la perfection, nous emmène au plus profond de l’horreur. Cette horreur qui ne s’arrête jamais, telle une ritournelle. Une horreur grandissante. Une fois la lecture entamée, impossible de l’arrêter! Un roman parfait, des personnages comme des amis avec lesquels on partage l’enquête avec ses doutes, ses joies et ses peines…

C’est aussi l’occasion de plonger dans un univers peu traité, celui des enfants confiés à l’aide sociale à l’enfance, les enfants en famille d’accueil. Notamment ceux pour qui le placement se passe mal, très mal…

Une pure réussite, je me suis perdue à un moment devant le nombre important de personnages mais cela rentre très vite dans l’ordre et ne perturbe pas la lecture.

Avec la Petite ritournelle de l’horreur, l’année 2022 commence vraiment très très bien!

*****

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s