La disparition de Veronika Lake – Sébastien Theveny

Présentation

Greenville, état du Maine, États-Unis.

2017

Un lac sauvage

Une île désertée

Une forêt dense

Une villa isolée

Une bande de jeunes fêtards

Une disparition inquiétante

2022.

Karen Blackstone, journaliste spécialiste des cas de disparitions irrésolues, pose ses valises et ses interrogations à Greenville, bourgade tranquille au bord du lac Moosehead.

Bien décidée à élucider le mystère de la disparition de Veronika Lake, elle va très vite se heurter à la méfiance des habitants.

De découvertes en révélations, l’enquêtrice tente pourtant de faire émerger la vérité sur cette affaire taboue.

Une vérité aussi glaçante et noire que les eaux du lac Moosehead.

Mon avis

Août 2017, une soirée entre jeunes, une villa, une île. Véronika disparait.

2022, Karen, une journaliste spécialisée dans les cold cases se rend dans le Maine pour tenter d’élucider le mystère de cette disparition toujours inexpliquée.

Mais revenir sur les traces de cette affaire cinq ans après ne va pas être sans conséquences.

Dès les premières pages le décor est planté: une petite ville du Maine, une île, lieu de la disparition ce cette jeune fille. A partir de ce moment, impossible pour le lecteur de refermer le livre comme il est impossible à Karen d’abandonner son enquête sans connaître la vérité, la pure vérité.

Une histoire de disparition comme je les aime: angoissante, oppressante, stressante, envoûtante. Une histoire qui ne vous lâche pas jusqu’au point final. Une pure réussite. Un roman imparable.

*****

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s