La constance du prédateur – Maxime Chattam

Présentation

Ils l’ont surnommé Charon, le passeur des morts. De son mode opératoire, on ignore tout, sauf sa signature, singulière : une tête d’oiseau. Il n’a jamais été arrêté, jamais identifié, malgré le nombre considérable de victimes qu’il a laissées derrière lui. Jusqu’à ce que ses crimes resurgissent du passé, dans les profondeurs d’une mine abandonnée…

Mon avis

Pour ce dernier roman paru, on a le plaisir de retrouver du grand Chattam. Une enquête complexe et sombre comme on les aime!

Le suspense est présent du début à la fin, pas de temps mort. Une intrigue incroyable, une plongée dans ce que l’Homme peut faire de pire. Ludivine doit faire face à ses propres démons ainsi qu’à ceux de ce prédateur si redoutable. Une course contre la montre est engagée, qui va la gagner?

J’avais hâte de me plonger dans cette lecture et je ne le regrette absolument pas. Un roman puissant, dérangeant et immersif. Les lieux visités vous hanteront pendant longtemps… Mon seul regret que ma lecture soit déjà terminée…!

*****

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s