Underground -S.L.Grey

underground4couv

Présentation

Un virus mortel s’abat sur l’Asie et décime les populations en un temps record. Alors que l’épidémie s’étend et plonge le monde entier dans le chaos, une minorité – des survivalistes – s’est préparée à cette menace. Ils sont cinq familles à avoir investi dans ce qu’on appelle le Sanctuaire, un luxueux complexe souterrain de survie et d’autosuffisance, censé les protéger de tout danger mortel.
Les portes se referment sur eux, verrouillées et sécurisées par un code, connu d’un seul homme.
Mais qui sont vraiment ces privilégiés, reclus dans leur bunker haut gamme ?
Et qu’est-ce qui les lie à part une volonté féroce de survivre ?
Car entre les obsessions racistes et religieuses des uns, les délires et phobies des autres, cette communauté paraît au bord de l’implosion. Pourtant un équilibre semble se maintenir.
Jusqu’à ce qu’un corps soit découvert dans le bunker…

Mon avis

Nous entrons rapidement dans ce bunker censé protéger les diverses familles qui ont déboursé une somme importante afin de mettre en pratique leur méthode de survivalisme. Leurs craintes n’ont pas été vaines, un terrible virus se propage. Ravis de leurs choix ils emménagent dans leurs appartements respectifs du Sanctuaire. Ce Sanctuaire a été créé par un seul homme, un complexe immobilier sous-terrain avec comme seul objectif protéger ces familles contre toute attaque.

Mais dès qu’ils franchissent l’immeuble c’est la désolation. L’immeuble n’est pas complètement terminé et le confort vendu n’est pas au rendez-vous… Pas d’internet, pas d’ascenseur…

Ce huis clos va vite tourner au cauchemar pour ces personnalités diverses et pour le lecteur qui va être pris dans l’angoisse commune. Le virus est à l’extérieur mais à l’intérieur il faut faire face à la peur, la haine depuis qu’un corps a été découvert. Mort naturelle ou meurtre? Sont-ils tant en sécurité qu’ils ne le pensaient? L’enfer se propage comme un virus dans ce Sanctuaire, comment en sortir quand le terme survivre prend tout son sens?

Un livre oppressant avec un suspense terriblement présent. Le lecteur ressent bien l’angoisse des habitants et se demande comment cela va bien pouvoir se terminer…

Une bonne histoire entre thriller et science-fiction. Un livre à découvrir car il change de ce qu’on peut avoir l’habitude de lire.

♥♥♥♥

Publicité

Zanzara – Paul Colize

zanzaracouv

Présentation

 » Où qu’elle aille, la Mort laisse des traces de son passage.  »

Fred, 28 ans, est journaliste. Membre d’une team de jeunes pigistes web, il rêve de gloire et de signer un article papier qui fera date.
La nuit venue, Fred mène une double, voire une triple vie. Avant tout, il aime une femme mariée. Une liaison passionnelle, mais sans espoir. Ensuite, il aime le risque, les paris et l’adrénaline. Fred se sent vivre quand il flirte avec les limites.
Ces savants cloisonnements vont voler en éclats le jour où il reçoit un coup de fil à la rédaction. Rendez-vous lui est donné le lendemain pour recueillir des révélations fracassantes.
Arrivé sur les lieux, Fred va faire une rencontre qui le poussera à enquêter sur un fait divers apparemment anodin. Son obstination va provoquer une réaction en chaîne, jusqu’au final, inattendu et époustouflant.

Avis

Dès l’ouverture du livre nous suivons Fred, jeune journaliste web bruxellois, dès le départ nous embarquons avec lui dans sa vie, dans son travail et dans ses déboires. Car Fred c’est un peu tout le monde. Oui, Fred c’est le mec qui bosse comme un dingue, sous une pression folle. Fred c’est le mec sentimentalement instable, quoique… Fred c’est le mec qui traîne la nuit, qui vit et risque sa vie la nuit. Fred c’est tout ça. Immédiatement nous prenons son rythme, immédiatement nous le suivons sur le lieu de rendez-vous. Rendez-vous donné lors d’un appel étrange. Mais Fred qui n’a peur de rien et qui rêve d’écrire enfin un bon article papier, fonce. Arrivé sur les lieux la surprise est de taille… Aurait-il mieux fait de ne pas prêter attention à cet appel et de continuer son job tranquillement? Maintenant il est trop tard et tout va s’enchaîner à toute vitesse sans vraiment lui laisser le temps de comprendre ce qu’il se passe. Sa vie va lui filer entre les doigts, jusqu’où? Pourra-t-il en sortir indemne? Lui qui aime les défis, en voilà un de taille. Vivre, survivre ou mourir… L’adrénaline est au rendez-vous!

J’ai adoré ce roman, dès la première ligne j’ai su que je serai sous l’emprise de ce livre. Quel bonheur! Le suspense est présent et ne nous quitte pas. Le final est haletant tout comme le reste du livre. Le style est tout simplement éblouissant, fluide, moderne tout en étant intelligent.

Les personnages sont parfaits dans leur simplicité d’hommes et de femmes du quotidien. Fred le personnage principal est attachant. On a la sensation qu’il fait partie de notre vie dès les premiers mots. Un homme simple et complexe. Perdu et tellement vrai dans son humanité. Si accessible et si incompréhensible à la fois. Nous le suivons avec un véritable plaisir, il pourrait nous emmener n’importe où tellement nous sommes liés à lui en un mot, en une phrase.

Un roman qui nous rend triste de l’avoir terminé, triste de devoir laisser partir les personnages, de devoir leur dire adieu… C’est aussi ça un bon livre, le déchirement quand on tourne la dernière page…

C’était mon premier roman de cet auteur et ce ne sera pas le dernier. Je le conseille vivement, un coup de coeur en ce qui me concerne!

♥♥♥♥♥

13 à Table! 2017 – Collectif

13

Présentation

Les plus grands auteurs de la littérature contemporaine ont pris leur plus belle plume pour la troisième année consécutive afin de vous concocter un délicieux recueil de nouvelles autour d’un thème : l’anniversaire.

Le joyeux, le sinistre, le raté, celui qui finit dans les larmes ou le sang, l’apothéose de la fête et les éclats de rire, tout y est, comme dans la vie.

Treize bougies à souffler sans modération.

Mon avis

Comme chaque année depuis 3 ans, j’attends avec impatience ce recueil de nouvelles. Certains auteurs sont là depuis le début, certains partent et d’autres arrivent. Le plaisir de lecture reste le même! Parmi ces 13 auteurs il y a ceux que nous connaissons, ceux que nous adorons et ce que nous ne connaissons pas. Et c’est la le premier bonheur de ce recueil, le fait de pouvoir retrouver des auteurs fétiches et le fait également de découvrir de nouveaux auteurs pour lesquels un coup de coeur est possible.

Les histoires sont aussi très diversifiées. Histoires d’amour, histoires qui font peur, histoires qui font rire. Il y en a pour tous les goûts! Comme ce sont des nouvelles c’est accessible à un grand nombre et peut permettre à des non lecteurs de se laisser tenter.

Un joli recueil de nouvelles qui se lit vite mais avec un immense plaisir tant les histoires sont diverses. Je le recommande vivement! Passez à table, c’est un anniversaire!

♥♥♥♥

Elastique nègre – Stéphane Pair

elastiquenegre

Présentation

Vieux-Bourg, Guadeloupe.
Sous la lune, le chasseur de crabes a vu progresser un groupe d’hommes dans la mangrove. C’est là, dans les entrailles mêlées de la terre et des eaux, qu’on retrouve le corps d’une femme blanche.
Qui était-elle ?
Les rêves du lieutenant-colonel Gardé sont pleins d’amantes à la peau lisse et noire comme celle des boas. Il mène l’enquête sur le cadavre du canal des Rotours, mais se heurte au mutisme et à la méfiance. En tête des suspects, le jeune dealer Vegeta, cerveau du réseau local, roi parmi les chiens, consumé par une douleur secrète.
Des squats de Pointe-à-Pitre au volcan endormi de Montserrat, de Key West à Sainte-Lucie, une immersion envoûtante dans un monde où la beauté animale n’a d’égale que l’obscure la bestialité qui sommeille au fond des hommes.

Mon avis

Premier roman pour ce journaliste radio. Et qu’en dire? Premier roman très déroutant. Tout d’abord parce que nous sommes plongés au coeur de la Guadeloupe, l’exotisme est au rendez-vous! Il faut donc déjà s’habituer à notre nouveau décor. Et ce décor est à l’opposé de celui d’une carte postale. On nous dépeint une Guadeloupe de meurtres, de trafics en tout genre et de violences.

Il faut aussi accrocher au style littéraire et j’avoue avoir eu énormément de mal à m’y retrouver… Chaque chapitre est basé sur un personnage que nous croisons au fil des chapitres. Parfois nous retrouvons les personnages rapidement, d’autres fois non. Et tout cela m’a perdue. Pourtant j’aime les histoires organisées ainsi avec un chapitre/un personnage mais là… J’ai trouvé très difficile de trouver le but d’écriture, la finalité de l’histoire. L’enquête n’ai pas présente ou très peu. Au final j’ai lu sans trop savoir pour quoi ni ce que je lisais. C’est dommage car la quatrième de couverture était attirante.

En conclusion, un livre très particulier. Un livre à découvrir tout de même car il est en marge de ce qu’on a l’habitude de lire quand on tient un polar entre les mains.

♥♥♥♥