Que ta volonté soit faite – Maxime Chattam

que ta volonté soit faite

Présentation

Bienvenue à Carson Mills, petite bourgade du Midwest avec ses champs de coquelicots, ses forêts, ses maisons pimpantes, ses habitants qui se connaissent tous. Un véritable petit coin de paradis… S’il n’y avait Jon Petersen.
Il est ce que l’humanité a fait de pire, même le diable en a peur. Pourtant, un jour, vous croiserez son chemin.
Et là… sans doute réveillera-t-il l’envie de tuer qui sommeille en vous.

Mon avis

Commencer la lecture d’un Chattam est toujours un grand moment pour moi. Partagée entre l’envie de lire un nouvel opus de cet auteur et la déception à venir de me dire que j’ai déjà terminé, qu’une fois de plus ce moment de lecture est passé trop vite…

J’hésite donc devant ma PAL et puis allez c’est parti! J’ai envie de le lire même si ce sera vite lu!

Et là dès les premiers mots je sais que j’ai eu raison de me lancer. Comme souvent avec cet auteur l’histoire se met en place immédiatement. Ce petit garçon qui  est confronté à l’horreur de l’homme, cet homme qui est son père… Le décor est planté et impossible de rebrousser chemin, il faut entrer dans l’antre du Mal.

Et le Mal est bien là dans cette petite bourgade de Carson Mills. Il est même partout, il est tellement présent que personne ne le voit, ne veut le voir et l’admettre. Alors l’horreur peut se propager, peut se répandre… Nous assistons, impuissants, à ce que l’homme renferme de plus horrible, nous ne pouvons l’empêcher. Enfin, peut-être…

Maxime Chattam rompt avec ses habitudes dans l’écriture de ce thriller tout en nous montrant son talent dans un registre moins habituel pour lui. C’est un pari plus que réussi car il est impossible de lâcher le livre et l’histoire qu’il renferme. Et quelle histoire! Une narration parfaite, un style fluide et captivant. Les personnages sont attachants ou détestables. Ils deviennent nos amis, nos voisins, nos ennemis… Nous vivons avec eux, parmi eux dans ce village de Carson Mills. Le décor est planté et joliment décrit et le lecteur est là, il observe, s’indigne, s’énerve, s’offusque…

La fin est à l’image de l’histoire: stupéfiante, surprenante, incroyable! Je n’en dis pas plus, Je vous laisse à Carson Mills, ses habitants vous attendent… Bonne lecture!

♥♥♥♥♥

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s